A la une.
preloader

Test

image

Le téléviseur Samsung QE65Q9F est disponible depuis quelques semaines après avoir été présenté lors du dernier salon High-tech de Las Vegas. Représentant ce que le constructeur sud-coréen peut faire de mieux en termes d’affichage et embarquant les toutes dernières technologies, cette TV possède la capacité d’afficher des images Ultra HD 4K sur une diagonale de 163 cm, la technologie Samsung Quantum Dot de dernière génération, une compatibilité High Dynamic Range 10 bits, un boîtier de connectiques déportées avec liaison optique et un système de navigation Tizen développé par le fabricant ainsi qu’un design sobre mais efficace. Nous avons pu le tester et voici nos impressions.

La prise en main
Le téléviseur Samsung QE65Q9F est livré avec des pieds à monter soi-même. Ils sont totalement excentrés par rapport au téléviseur et aux précédents modèles qui proposaient plutôt un pied central. Ici, il faut donc prévoir un meuble suffisamment large (minimum 1 m représentant l’écart entre les deux pieds) mais aussi assez profond car les pieds mesurent 30 cm. Il s’agit de tubes qui s’installent assez aisément au dos de l’appareil grâce à des vis adéquates. L’arrière des pieds glissent pour laisser passer des câbles. Cela permet notamment d’y insérer le câble d’alimentation et celui qui va du téléviseur jusqu’au boîtier One Connect qui propose toutes les connectiques.

Notez le souci d’intégration proposé par Samsung qui a aussi pensé à une fixation pour monter le téléviseur au mur et un dos totalement plat. Le câble de liaison avec le boîtier One Connect est de type fibre. Il est livré au sein d’un petit galet duquel on déroule le fil extrêmement fin et qui peut, grâce à sa finesse, être quasiment invisible une fois accroché au mur ou glissé dans l’un des pieds. On apprécie.

Le design du téléviseur est plutôt sobre. Les finitions sont parfaites et ne souffrent d’aucun défaut.
La dalle est plate, le constructeur proposant ainsi des TV plates et d’autres incurvées. Le cadre mesure 2,3 cm sur toute sa surface. On est très loin des quelques millimètres d’épaisseur et de l’effet Waouh d’un téléviseur OLED dont Samsung veut concurrencer la qualité d’affichage avec cette série QLED.
Comme sur tous les modèles haut de gamme de la marque, ce téléviseur profite du boîtier One Connect qui est donc relié avec un câble mesurant 5 m de longueur ce qui permet une installation relativement souple. Sur ce boîtier, on peut compter sur la présence de 4 ports HDMI 2.0a compatible HDR et HDCP 2.2, un port Ethernet, des entrées antennes TNT, Satellite et câble (avec double tuner pour l’enregistrement d’une chaine et le visionnage d’une autre), trois ports USB 3.0, une prise optique audio  et un port PCMCIA pour les abonnés à certains services de TV payants.

Côté liaison sans fil, le téléviseur est compatible Wi-Fi et Bluetooth afin de s’interfacer avec la télécommande, des haut-parleurs externes et un casque potentiels. On oublie l’entrée Composite et la prise casque. A noter que le boîtier One Connect est bien plus large et donc imposant que celui, par exemple, livré avec la série JS8500 qui date de deux ans maintenant. 


Page 2 : Le système et l'image >>


 

Comparez tous les prix pour Samsung QE65Q9F :

 
Aucun prix disponible
 

Annonces shopping
Partager sur les réseaux sociaux !        




Lien permanent vers ce test