A la une.
preloader

Test

image

Présentée lors du précédent salon IFA qui s’est déroulé à Berlin en septembre dernier, la nouvelle version de la montre connectée Samsung Gear S3 est maintenant disponible. Toujours ronde, avec une couronne/lunette rotative, deux boutons, suivi du rythme cardiaque et le système d’exploitation Tizen à défaut d’Android Wear, elle ajoute un GPS, un altimètre et un haut-parleur pour se la jouer autonome. Nous avons pu la tester pendant quelques temps et voici nos impressions.

La prise en main
La nouvelle montre connectée Samsung Gear S3 arbore un design assez proche du précédent modèle et adopte définitivement une forme ronde après un tout premier essai non concluant en carré de la part du constructeur sud-coréen. Nous avons pu tester la version Classic, au design plutôt urbain mais elle est aussi déclinée en version Frontier qui fait un peu plus « baroudeuse » (photos ci-dessous). Pour les proportions, la Classic fait 46x49x12,9 mm pour un poids de 57 grammes sans le bracelet et la version Frontier a les mêmes dimensions et un poids de 62 grammes, toujours sans bracelet. Les deux montres disposent de deux boutons pour revenir à l’écran principal ou au précédent. Elles disposent également d’une lunette rotative crantée.

Samsung Gear S3 Classic


Samsung Gear S3 Frontier

Au poignet, elle convient parfaitement à un homme car, sans être trop imposante, elle se voit bien. Un poignet féminin peut cependant tout à fait la supporter. D’autant qu’elle n’est pas vraiment lourde et se fait rapidement oublier… avant qu’elle ne vibre pour indiquer l’arrivée d’une nouvelle notification, bien entendu. Les matériaux utilisés sont de très bonne qualité et confèrent à l’objet toute sa place parmi les autres montres du marché. Des reflets différents sont visibles selon les conditions d’éclairage ce qui rehausse le caractère luxueux (sans trop l’être non plus) du produit. Elle est très jolie et les finitions sont parfaites.

Le bracelet est tenu entre les cornes du boîtier principal. Il est interchangeable avec n’importe quel bracelet de 22 mm. A la différence de la montre connectée LG Watch Urbane 2 dont le bracelet est nettement plus solidaire du cadran, ici il faut faire un peu attention lorsqu’on la retire du poignet car elle peut glisser.

L’ergonomie de la montre ne change pas par rapport aux précédents modèles ronds puisqu’on a toujours droit à une lunette rotative pour se promener dans les menus et réaliser les sélections mais pour valider ceux-ci, il faut passer par le caractère tactile de l’écran : appuyer dessus. Les deux boutons permettent, pour l’un de revenir au menu précédent et l’autre d’afficher l’heure. A l’usage, l’utilisation conjointe de l’écran tactile et de la lunette rotative est plutôt agréable et ergonomique même si certains auraient préférés que l’on puisse valider à l’aide d’une pression sur la lunette. Selon nous, l’intuitivité est plutôt au rendez-vous.
La montre est certifiée IP68 ce qui signifie qu’elle peut être totalement immergée sans crainte. Aucun problème sous la douche ou pour un petit plongeon. Elle peut également résister à la poussière.

L’écran
Sur la Classic ou sur la Frontier, il mesure 1,3 pouce, utilise la technologie Super AMOLED (couleurs éclatantes et contraste « infini ») et affiche une définition de 360x360, comme beaucoup de concurrente. Il est donc tactile, couleur (heureusement) et protégé contre les rayures et les chocs avec la technologie Corning Gorilla Glass SR+. Il est particulièrement lumineux et parfaitement visible en toutes circonstances en extérieur comme en intérieur. Un capteur de luminosité permet d’adapter le niveau de rétro éclairage. En outre, il est possible de calibrer manuellement la luminosité dans les paramètres de la montre. 


Page 2 : Le système, les applications et l'autonomie >>


 

Comparez tous les prix pour Samsung Gear S3 :

 
Aucun prix disponible
 

Annonces shopping
Partager sur les réseaux sociaux !        




Lien permanent vers ce test