A la une.
preloader

Test

image

La famille Roomba s’est récemment agrandie. Si vous ne connaissez pas cette famille high-tech, sachez qu’il s’agit d’un groupe de robots prêts à faire le ménage à votre place. Rien que cela. En effet, il existe plusieurs solutions sur le marché permettant de suppléer ou, pour certains, de remplacer la personne qui fait le ménage à la maison. Samsung, Philips, LG, E-Zicom, Dirt Evil, Neato et iRobot, entreprise plus spécialisée dans ce domaine proposent des robots aspirateurs. Nous avons pu tester le dernier né de chez iRobot, le Roomba 980 que nous présentions, il y a peu. En voici nos impressions.

La prise en main
Le robot aspirateur iRobot Roomba est livré dans un carton qui contient le robot lui-même, sa base de rechargement, la Home Base, un cordon d’alimentation, deux « virtual Wall » ou mur virtuel, un filtre et une brosse latérale. Le robot est d’une taille relativement standard pour ce type de produit. Il mesure 35,1 cm de diamètre pour 9,2 cm de hauteur. Il est animé par deux roues crantées en-dessous, elles-mêmes montées sur des suspensions pour lui permettre d’aller partout, même sur des tapis épais, sans aucun effort. Dans les faits, il est capable de franchir des seuils pouvant atteindre un maximum de 1,2 cm. Ce n’est pas mal du tout là où d’autres robots du même genre butent dès les premiers millimètres de surplomb. Le robot fait 4 Kg et il peut être déplacé assez facilement.
La première chose à faire après le déballage du produit est de le mettre à charger sur sa Home Base. Il faut prévoir un emplacement proche d’une prise électrique et plutôt dégagé afin que le robot puisse y revenir lorsqu’il a fini son processus de nettoyage. Le retour à la base est d’ailleurs automatique, comme la plupart des autres modèles du marché, mais c’est toujours bien de le signaler et que cela soit effectif. Cela évite d’avoir à aller rechercher l’appareil là où il s’est arrêté et de le replacer manuellement sur son socle de recharge. iRobot annonce une autonomie de 2 heures environ. Il met environ 3 heures pour se recharger totalement. A l’usage, le robot n’aspire aussi longtemps que dans des circonstances exceptionnelles comme si, par exemple, vous avez une extrêmement grande surface à aspirer.

Si on fait le tour du robot aspirateur iRobot Roomba 980, on se rend compte qu’il profite d’un design assez réussi. Il est rond mais cela ne va pas l’empêcher d’aller dans les coins avec son unique brosse latérale qui est placé à droite. Le dispositif intègre un bac à poussière de récupération qui fait 0,6 Litres. Ce n’est pas extraordinaire comme capacité et il faut le vider quasiment à chaque fin de cycle du robot. L’opération n’est pas compliquée et prends moins de 2 minutes. Il suffit de désengager le tiroir récupérateur, d’enlever le filtre à poussière et de déclipser une trappe en plastique pour accéder à la poussière et autres détritus récupérée. Un détecteur de bac plein est intégré et alerte l’utilisateur de la nécessite de procéder à l’entretien du robot..

Il est possible que quelques éléments (mini jouets, petites pièces, cheveux, etc.) viennent se coincer en-dessous. Il y a deux cylindres recouverts d’un plastique souple cranté appelés extracteur. Ils sont chargés de récupérer les débris ou la poussière que la brosse latérale leur envoie directement pour les faire monter au sein du récupérateur. Il est nécessaire de procéder à leur entretien de façon régulière si on souhaite profiter pleinement des qualités du robot aspirateur. Les extracteurs se démontent assez facilement. Des « codes-couleurs » sont là pour aider à l’opération.

 


Page 2 : L’application et l’utilisation >>


 

Comparez tous les prix pour iRobot Roomba 980 :

 
Aucun prix disponible
 

Annonces shopping
Partager sur les réseaux sociaux !        




Lien permanent vers ce test