A la une.
preloader

Test

image

Spécialiste des solutions audio nomades, la marque Plantronics a récemment sorti plusieurs modèles de casques audio proposant des fonctionnalités intuitives à l’image du récent BackBeat Pro que nous avons testé il y a peu. Le modèle BackBeat Sense est son petit frère en mode supra-aural ou supra-auriculaire, à poser sur les oreilles mais toujours en liaison sans fil Bluetooth.
Nous avons pu tester le casque supra-aural Plantronics Sense et voici nos impressions.

La prise en main
Gage d’une haute qualité, le produit est livré dans un écrin cartonné contenant plusieurs choses. Sous une petite feuille de papier souple, comme on en trouve dans l’univers de la mode, on a droit à trouver une pochette en tissu avec deux poches de rangement. La plus grande contient le casque lui-même tandis que la plus petite renferme les câbles de recharge de la batterie et de liaison avec la source, si besoin.
La pochette fait un peu moins de 20 cm sur 20 cm. Le casque ne se replie pas sur lui-même et donc se range à plat dans la plus grande poche.

Esthétiquement, le casque Plantronics BackBeat Sense nous semble réussi. En effet, il marque une vraie rupture avec les modèles traditionnellement proposés par la marque dans les domaines des casques et oreillettes Bluetooth. Ici, le design est plus stylé Hi-Fi ce qui est une bonne chose, selon nous, notamment pour toucher la cible visée par le fabricant.

Le casque est décliné en deux versions : noir/Expresso (marron) et blanc/Camel (marron clair). Les couleurs sont plutôt bien choisies et confèrent au casque une certaine classe. Les finitions sont impeccables. L’arceau est particulièrement souple et peut même être tordu avant de revenir à sa forme initiale. Il est associé à un bandeau ou serre-tête monté sur des élastiques et s’adapte donc à toutes les formes de crânes. Ce bandeau est parfaitement rembourré et apporte un confort lors du port du casque. Les écouteurs sont réglages en hauteur ce qui est toujours une bonne chose. Par contre, nous avons trouvé que le réglage minimum était déjà assez important. Pour autant, grâce au bandeau cité précédemment, le casque peut s’adapter à toutes les têtes mêmes les plus petites et peut ainsi convenir aussi à des enfants. L’arceau ne sert pas trop ce qui apporte un certain confort. Il n’est pas trop lâche non plus limitant ainsi les glissements lorsqu’on marche. Pour autant, nous déconseillons tout de même de courir avec car, dans ce cas, il peut occasionner quelques "rebonds".
Globalement, le casque BackBeat Sense est plus petit que la version Pro (qui est une version circumaural ou circum-auriculaire) et ce n’est pas un mal pour se promener avec plus facilement. Il est assez léger (140 grammes) et se laisse oublier après plusieurs minutes d’écoute. On apprécie.

Les écouteurs sont montés sur un support qui leur permet de pivoter sur 180 degrés. La rotation est souple, presque trop parfois. Ensuite, les écouteurs intègrent plusieurs fonctionnalités sur leur partie externe. A l’intérieur, ils sont recouverts d’un revêtement en similicuir troué spécialement pour distinguer l’oreillette gauche de la droite et aussi, et surtout pour laisser passer le son délivré par le haut-parleur. L’idée est plutôt bonne, assez efficace et originale.

Avec le casque Sense, on peut contrôler la musique directement depuis le casque. En effet, les écouteurs proposent plusieurs touches ou boutons qui sont très facilement accessibles. Déjà, sans que cela soit visible, sachez qu’un capteur permet de détecter lorsque vous portez le casque ou lorsqu’il est posé. Ainsi, si vous l’ôtez de votre tête la musique est automatiquement mise en pause tout comme la conversation téléphonique que vous pourriez être en train de réaliser avec un correspondant étant donné que le casque intègre un microphone et peut ainsi servir de kit mains-libres. C’est toujours pratique et plutôt efficace. Notez que le casque est compatible HD Voice ce qui peut être intéressant si le smartphone avec lequel il est associé supporte aussi cette technologie.
A l’extérieur de l’écouteur gauche, on peut appuyer sur le bouton central pour faire pause si nécessaire, reprendre la musique, avancer ou revenir à un titre précédent. Autour de ce « bouton central », il y a une molette qui revient automatiquement à sa position d’origine et qui permet de gérer le volume sonore. Vers l’avant on met plus fort et vers l’arrière, on diminue le son. C’est très intuitif et on s’approprie très rapidement le principe. Sous l’écouteur, un petit bouton (aussi facilement accessible) permet d’activer la fonction OpenMic afin de profiter des conversations extérieures et des bruits vous entourant sans mettre en pause. Le microphone capte ainsi ce qui se passe autour de vous pour le diffuser dans les oreillettes.

Sur l’oreillette de droite, il y a le bouton marche/arrêt qui permet également de mettre le dispositif en mode détection pour établir une liaison Bluetooth avec un smartphone ou une tablette tactile, par exemple. Le casque supporte jusqu’à 2 périphériques associés. Il suffit de pousser le bouton pour que le casque soit en mode détectable ce qui évite d’avoir à effectuer une combinaison de touches qu’on oublie à chaque fois. L’intégration de la technologie NFC (présente sur le BackBeat Pro) aurait permis une association instantanée.
L’extérieur de l’écouteur droit propose un bouton unique qui permet de décrocher ou de raccrocher lorsqu’un appel téléphonique arrive.
Toujours sur l’oreillette droite, il y a le connecteur micro USB pour recharger la batterie interne du casque ainsi que la prise jack 3,5 mm pour brancher le câble de liaison à une source audio, si la batterie est vide ou que l’utilisateur souhaite plutôt utiliser ce type de connectivité.

Une voix indique le niveau de la batterie (en appuyant sur le bouton pour décrocher, sans écouter de musique) ainsi que différents états du casque, c’est toujours pratique. Notez tout de suite qu’il faut un peu plus de 2 heures et demie pour recharger totalement la batterie du casque. Officiellement, Plantronics annonce une autonomie de 18 heures d’écoute de la musique non-stop.

L'application
Pour aller plus loin, le fabricant a développé une application disponible pour les mobiles sous Android, iOS mais également pour les ordinateurs Mac et Windows : Plantronics Hub. Cette application permet de contrôler certains paramètres du casque. Seule la version pour Windows et Mac permettent de modifier la langue de la voix qui indique le niveau de batterie.
Sinon, l’application indique directement le niveau de charge sur la page d’accueil. Un icône peut aussi être présent au sein de la barre de notifications du smartphone. Notez qu’il est possible d’envoyer un signal au casque pour le retrouver si on l’a égaré. Cette fonction n’est malheureusement pas disponible sous Android (du moins au moment de l’écriture de ces lignes).
Enfin, l’application sert également de manuel et on peut ainsi y apprendre comment refuser un appel entrant, utiliser à bon escient les capteurs, etc. 

 

A l’usage
L’appareillage s’effectue assez rapidement malgré le fait que pourrions déplorer l’absence de la technologie NFC qui aurait permis une association immédiate.
Le casque sur la tête et entre les oreilles est suffisamment léger pour le porter pendant plusieurs heures sans éprouver de gêne. C’est agréable. Le revêtement des écouteurs est agréable. Il peut cependant retenir un peu d’humidité au fil de l’utilisation. Les écouteurs s’assèchent après quelques minutes au repos.
Le casque Plantronics BackBeat Sense propose un son assez neutre. Les basses sont présentes mais pas trop. Les aigus sont également là alors que les médiums ont un peu plus de mal à percer mais cela reste assez cohérent et homogène. Le casque se révèle d’une assez grande polyvalence et peut convenir à de nombreux styles de musique.
Les bruits environnants sont atténués de manière passive. Attention, il ne s’agit pas d’un dispositif d’annulation des bruits environnants actif comme sur le mais cela n’est déjà pas si mal, en termes de rendu. Avec le Sense, il n’est donc pas question de couvrir totalement les bruits du métro ou de l’avion… Cependant, si quelqu’un parle à côté de vous dans une pièce calme et avec le volume sonore moyen, vous ne l’entendrez quasiment pas.
A fond, les haut-parleurs délivrent un son qui manque un peu de relief notamment au niveau des basses. On aurait aimé que le même niveau de grave soit présent avec un volume moyen et fort. Pour obtenir les meilleurs résultats, selon nous, il faut donc limiter le son. 

Au niveau de l'ergonomie, on apprécie la fonction de lecture/pause automatique dès qu'on enlève le casque des oreilles. C'est très pratique. Les boutons de contrôle sont bien placés et leur utilisation est intuitive. Enfin, notez que la portée du casque est assez importante puisqu'elle permet de s'éloigner significativement de la source, sans fil, d'aller dans une autre pièce et même de monter ou descendre un étage. 



NOTRE AVIS note

Simple à utiliser avec des modes de contrôles intuitifs et un confort certain notamment dû à sa conception et à son poids relativement léger, le casque Plantronics BackSense nous parait être une bonne solution pour profiter d’une bonne musicalité en situation nomade avec des performances polyvalentes qui conviennent à un large public si le niveau sonore reste modéré. L’application est un petit plus mais n’est pas indispensable non plus. 

LES +

  • Commandes gestuelles
  • Design
  • Bluetooth
  • Kit mains-libres
  • Agréable à porter et confortable
  • Contrôles intuitifs
  • Autonomie

LES -

  • Manque de relief à fond
  • Coussinets retiennent légèrement de l’humidité après plusieurs heures
 

FICHE TECHNIQUE

  • Type : Casque supra-aural
  • Réponse en fréquence : nc
  • Connectivité : Bluetooth
  • Sensibilité : nc

 

Comparez tous les prix pour le casque Plantronics BackBeat Sense noir :

 
Aucun prix disponible
 


Comparez tous les prix pour le casque Plantronics BackBeat Sense blanc :

 
Aucun prix disponible
 


Annonces shopping

Partager sur les réseaux sociaux !        




Lien permanent vers ce test