A la une.
preloader

Test

image

Il fût l’une des sensations du dernier salon de l’électronique grand public à Berlin début septembre et est disponible pour les fêtes de fin d’année, le nouveau smartphone Sony Xperia Z5 a de quoi séduire sur le papier. Décliné en version Z5 Premium avec un écran de 5,5 pouces affichant une définition Ultra HD, en version Z5 sur 5,2 pouces en Full HD et en Z5 Compact avec un écran de 4,7 pouces. Embarquant un appareil photo numérique (dont on connait le savoir-faire de Sony dans ce domaine) disposant de 23 millions de pixels, ces trois smartphones pourront faire de l’œil à leurs publics respectifs lorsqu’on sait qu’ils sont proposés à 800 €, 700 et 600 €.
Nous avons pu tester le modèle Sony Xperia Z5 et voici nos impressions.

La prise en main
Aussitôt sorti de sa boîte, le smartphone Sony Xperia Z5 fait excellente figure. Il arbore un design finalement assez proche des modèles précédents c’est-à-dire d’une forme plutôt rectangulaire même si les coins sont arrondis juste ce qu’il faut et que les contours de l’écran profitent d’un très léger pourtour qui évite de placer l’écran directement en contact avec la surface sur laquelle il est posé. L’écran ne se distingue pas vraiment du reste de la façade, noire. On distingue d’ailleurs à peine le logo de la marque japonaise.
Les finitions sont parfaites et notre modèle de test ne souffre d’aucun problème d’assemblage. Heureusement car à ce prix, le contraire aurait été embêtant. Si la façade est particulièrement lisse ce qui est plutôt normal, le dos de l’appareil l’est tout autant. Malheureusement il est si lisse qu’il glisse parfois (et même assez souvent) des mains si on veut le saisir rapidement. Ce problème n’a plus court lorsqu’on lui met une coque de protection ou qu’on le range dans un étui mais nu, il peut faire facilement l’effet d’une savonnette. En parlant de cela, notez que le smartphone est totalement étanche. Il peut à la fois résister à des projections d’eau mais aussi être totalement immergé puisqu’il est certifié IP68. C’est une très bonne chose, selon nous et trop rare dans ce domaine.
Sur la partie supérieure de l’appareil, on trouve le connecteur audio jack 3,5 mm ainsi qu’un microphone. Sur le profil gauche, il y a une petite trappe qui cache les emplacements pour la carte SIM (nano SIM) et la carte mémoire micro SD. Il suffit de tirer la partie qui dépasse légèrement pour extirper une petite pièce en plastique apte à recevoir les deux cartes.
Sur la partie inférieure, il y a le connecteur micro USB ainsi qu’un trou pour fixer une dragonne (chère à nos amis japonais).
Enfin, sur le profil droit, il y a le bouton pour lancer l’application d’appareil photo numérique (et aussi déclencher la prise de vue), celui pour gérer le volume ainsi que le bouton marche/arrêt/veille. Ce dernier est légèrement enfoncé ce qui ne rend pas très facile sont accès notamment par rapport aux deux autres boutons situés sur le même profil. Ce bouton profite cependant d’une particularité : il intègre un lecteur d’empreinte digitale. On peut, au passage, souligner le fait que le constructeur ait réussi la prouesse de placer un tel lecteur au sein d’un bouton si peu large.
Par contre, à l’usage, la position des touches de volume ne nous est pas parue idéale obligeant une certaine gymnastique digitale pour les manipuler.

Tous les Xperia Z5 possèdent le même design. Simplement, ils sont de taille différente en rapport avec leur taille d’écran respective.
Ils sont déclinés en plusieurs coloris, selon les modèles.

L’écran du Sony Xperia Z5 s’affiche donc sur une définition Full HD 1920x1080 pixels. Pour rappel, le Z5 Premium s’affiche sur 3840x2160 pixels tandis que la version Z5 Compact a une définition de 1280x720 pixels. Pour autant, tous profitent des technologies Triluminos display for mobile et X-Reality for mobile ainsi que de la fonction Dynamic Contrast Enhancer. Toutes ces technologies permettent au Z5 d’afficher des couleurs particulièrement vives et plutôt naturelles sans être saturées pour autant. Les noirs sont relativement profonds et on profite notamment assez bien lors du visionnage de vidéos ou de séquences de jeux.
Notez qu’une option pour l’utiliser avec des gants est disponible dans le menu de configuration de l’appareil. Elle n’est pas activée par défaut. Il est possible de taper deux fois pour sortir de veille, comme on peut le faire sur les LG G2, G3, G4, Asus Zenfone, par exemple. Reste que si nous avons activé cette fonction dès le départ, nous avons malheureusement constaté que le mobile s’allumait assez régulièrement dans notre poche, à notre insu… La fonction a donc été désactivée. Notez qu’il n’est pas possible de mettre le mobile en veille en tapant deux fois rapidement sur l’écran ce que permet la concurrence citée plus haut.
Comme sur les récents smartphones Samsung, l’Xperia Z5 dispose d’une fonction de contrôle intelligent du rétro-éclairage qui s’éteint automatiquement si le mobile ne détecte pas votre visage.

 

Côté connectivité, on peut compter sur une large palette d’options avec notamment du Wi-Fi, du Bluetooth 4.1, un GPS, du NFC, une compatibilité avec les technologies DLNA (pour accéder à du contenu partagé sur le réseau domestique) et MHL pour relier de manière filaire le smartphone à une télévision ou un vidéoprojecteur. Il y a aussi la radio FM (utilisable uniquement avec des écouteurs servant d’antenne). 

A noter que l’Xperia Z5 ne propose malheureusement pas de port infrarouge permettant de contrôler n’importe quel télévision ou équipement audio/vidéo. C’est dommage.


Page 2 : Le système et les applications >>


 

Comparez tous les prix pour l'Xperia Z5 Compact :

 
Aucun prix disponible
 


Comparez tous les prix pour l'Xperia Z5 :

 
Aucun prix disponible
 


Annonces shopping

Partager sur les réseaux sociaux !        




Lien permanent vers ce test