A la une.
preloader

Test

image

La marque Divacore est très peu connue du grand public. Pourtant, cette entreprise française fondée en 2011 veut se faire connaître à travers la commercialisation de produits audio connectés et propose déjà dans son catalogue plusieurs gadgets dédiés à la musique ayant pour Maître mot la qualité, la simplicité d’utilisation et le design épuré.
Divacore a récemment mis sur le marché une nouvelle enceinte nomade Bluetooth. Baptisée Ktulu II, cette enceinte est particulièrement compacte pour être facilement emportée partout avec soi. Système audio 2.1, elle est Bluetooth et annonce une autonomie record de 35 heures d’écoute non-stop. Nous l’avons testé et voici nos impressions.

La prise en main
L’enceinte Divacore Ktulu II est un bloc rectangulaire arborant un design épuré. Quelques lignes et des changements de matériaux au niveau du revêtement viennent casser cette monotonie. L’enceinte est disponible en blanc ou noir avec une grille frontale noire qui vient cacher les haut-parleurs. Elle est principalement laquée. Elle mesure 165x60x60 mm environ et peut donc être facilement transportée et installée dans tous les environnements à ceci près qu’elle n’est pas étanche ni protégée contre les projections d’eau. Elle dispose de petits patins pour assurer sa stabilité sur une surface qui ne serait pas parfaitement horizontale. A titre de comparaison, elle est un tout petit peu plus petite que l’enceinte Sony SRS-X3. La Ktulu II pèse 360 grammes.
Sa façade est entièrement recouverte d’une grille et portant le logo Ktulu ainsi que celui de la marque Divacore.

Sur le dessus, il y a trois gros boutons faciles à repérer au toucher. Le premier permet d’activer la fonction Bluetooth et les deux autres servent à gérer le volume sonore (pression longue), à revenir au début du titre ou à avancer à la piste suivante.
Toujours sur le dessus de l’enceinte, une diode permet d’indiquer l’état de fonctionnement de l’appareil et un logo NFC indique la compatibilité du dispositif avec un terminal mobile utilisant cette technologie de reconnaissance. Un vrai plus qui permet un appareillage instantané.

Au dos de l’enceinte, il y a un connecteur jack 3,5 mm pour brancher n’importe quelle source audio, un bouton marche/arrêt, un connecteur micro USB pour recharger l’enceinte et un port USB pour recharger un smartphone. Cette dernière possibilité est aussi un plus afin d’optimiser le temps d’écoute. En outre, le fait de proposer un connecteur de recharge typé micro USB permet d’utiliser le même câble que celui dont on se sert pour recharger un smartphone, par exemple. C’est toujours ça de moins à transporter.

Les finitions de l’enceinte Divacore Ktulu II sont correctes et l’appareil ne souffre d’aucun problème d’assemblage. On n’a pas l’impression de tenir un modèle haut de gamme entre les mains, mais un dispositif tout à fait convenable et avec un certain cachet tout de même.

L’enceinte Ktulu II est livrée avec un câble jack-jack 3,5 mm et un câble micro USB vers USB qui peut servir à la fois pour recharger l’appareil ou, ensuite, pour charger un mobile. 


Page 2 : L'écoute, l'autonomie et la conclusion >>


 

Comparez tous les prix pour Divacore Ktulu II :

 
Aucun prix disponible
 

Annonces shopping
Partager sur les réseaux sociaux !        




Lien permanent vers ce test