A la une.
preloader

Test

image

C’est la troisième génération de tablettes tactiles chez Samsung. La Galaxy Tab 3 est déclinée (c’est une première) en version 7.0, 8.0 et 10.1 pouces, elles-mêmes proposées en Wi-Fi uniquement ou Wi-Fi+3G. Dévoilée officiellement lors du salon Computex à Taïwan au début du mois de juin, elle vient compléter la gamme des Galaxy Tab du constructeur. Nous avons pu tester le modèle Galaxy Tab 3 10.1 GT-P5210 Wi-Fi et voici nos impressions. La tablette est dotée d’un écran de 10,1 pouces affichant 1280x800 pixels, d’un processeur Intel Atom associé à 1 Go de mémoire, de 16 Go ou 32 Go d’espace de stockage extensibles via une carte mémoire micro SD, du Wi-Fi, du Bluetooth, un GPS et un port infrarouge pour la transformer en une télécommande universelle. Elle embarque deux caméras. Elle fonctionne sous Android 4.2.2 avec une surcouche logicielle Touchwiz développée par Samsung ainsi que des applications préinstallées.

La prise en mains
Avec la version 3 de la Galaxy Tab, qu’il s’agisse de la 7, la 8 ou la 10.1 pouces, Samsung abandonne le gris pour une coque blanche, autour de l’écran et sur la coque arrière avec un très léger motif. Celle-ci est en plastique. Les tranches de la tablette sont en aluminium. Elle apparait légèrement plus ronde que les précédentes tablettes Galaxy Tab 1 et 2, ne serait-ce que sur les bords. L’appareil est parfaitement équilibré et tient bien en mains.

Particulièrement fine, elle mesure seulement 7,95 mm d’épaisseur contre 9,7 mm pour la Galaxy Tab 2. La Galaxy Tab 3 10.1 est cependant plus épaisse que la Sony Xperia Tablet Z et ses 6,9 mm.

 


Elle fait 510 grammes sur la balance, soit moins que la Galaxy Tab 2 (589 grammes) mais plus que la Sony Xperia Tablet Z et ses 495 grammes.

En faisant le tour de la tablette, on trouve le bouton marche/arrêt/veille, le double bouton pour gérer le volume, un emplacement pour une carte micro SD, un port infrarouge, un trou pour le microphone et un connecteur micro USB. Il s’agit là d’une petite révolution chez Samsung puisque jusqu’ici toutes les tablettes du constructeur sud-coréen proposaient exclusivement un connecteur propriétaire. Désormais, il est donc possible d’utiliser le même chargeur et surtout le même câble pour recharger un smartphone et la Galaxy Tab 3. Merci Mr Samsung. Par contre, petit bémol, nous n'avons pas réussi à la recharger via un port USB d'un ordinateur portable...

 

Si la Galaxy Tab 2 10.1 proposait deux haut-parleurs frontaux, Samsung les a placés sur les tranches gauche et droite de la Galaxy Tab 3 10.1. Nous préférons une position frontale étant donné que le son est directif.

Les touches Accueil, Options et Retour sont, pour les deux dernières, des touches sensitives placées de part et d’autre d’un bouton physique Accueil à la manière d’un smartphone.

Ici, point de protection particulière contre les projections d’eau ou la poussière, comme c’est le cas avec la tablette Sony Xperia Tablet Z. Dommage, c’est un vrai plus aujourd’hui et pour certains, un vrai critère d'achat.

La tablette Samsung Galaxy Tab 3 10.1 est déclinée en version 16 ou 32 Go et avec du Wi-Fi uniquement (GT-P5210) ou du Wi-Fi+3G (GT-P5200).

L’écran de 10,1 pouces offre une définition de seulement 1280x800, comme la Galaxy Tab 2 10.1. On aurait aimé une meilleure définition à l’heure où les Sony Xperia Tablet Z, Asus Transformer Pad Infinity, Google Nexus 10 et d’autres proposent jusqu’à du 1920x1200 pixels, bien plus beau à regarder et bien plus lisible. Cependant, la dalle de la Galaxy Tab 3 est rétro éclairée par LED et profite d’un bel affichage des couleurs plutôt naturelles. Les angles de vision ne sont pas extraordinaires mais cela peut largement suffire.

En termes de connectivité, la Galaxy Tab 3 10.1 embarque du Wi-Fi 802.11 b/g/n double canal, du Wi-Fi Direct, du Bluetooth, un GPS et plusieurs capteurs : un accéléromètre, un capteur de luminosité et un géomagnétisme. Il n’y a malheureusement pas de technologie NFC intégrée ce qui aurait permis d’appareiller très facilement la tablette avec un dispositif compatible comme un casque, un système audio, voire une télévision, par exemple.
Enfin, notez la présence d’un port infrarouge, comme sur la Samsung Galaxy Note 10.1 ou la Sony Xperia Tablet Z qui permet de transformer la Galaxy Tab 3 10.1 (et les autres Galaxy Tab 3) en une télécommande universelle pour contrôler n’importe quel appareil audio ou vidéo, via une application développée par Peel.

Notre modèle de test proposait 16 Go d’espace mémoire interne dont 10,52 Go sont réellement disponibles au déballage de la tablette. Les cartes mémoires micro SD jusqu’à 64 sont supportées. 


Page 2 : Le système et les applications >>


 

Comparez tous les prix pour Samsung Galaxy Tab 3 GT-P5210 :

 
Aucun prix disponible
 

Annonces shopping
Partager sur les réseaux sociaux !        




Lien permanent vers ce test