A la une.
preloader

Test

image

Test réalisé par Sylvain Pichot Le 04-01-2010 Le vidéoprojecteur Epson EH-TW 4400 a été récemment présenté lors du salon de l’électronique grand public allemand à l’IFA, en septembre dernier. Aujourd’hui disponible dans le commerce, nous avons voulu savoir si ce nouveau modèle Full HD, milieu d’une nouvelle gamme, était à la hauteur des attentes que l’on avoir sur ce type de produit. Spécialement racé pour la projection domestique de film, l’EH-TW 4400 est proposé à moins de 2 800 euros. En vaut-il autant ? Est-il performant ? Produit-il une belle image ? C’est ce que nous allons tenter de voir au cours d’un test complet.

La prise en mains
Comparés aux modèles précédents, le design des nouveaux vidéoprojecteurs Epson propose de lignes plus droites. En effet, on se souvient du modèle TW980 et consorts un peu « rondouillards ». La nouvelle gamme est composée de trois modèles : l’EH-TW2900, l’EH-TW3500, l’EH-TW4400 et l’EH-TW5500. Ils sont tous Full HD et proposent environ 4000 heures de visionnage avant d’avoir à remplacer la lampe. Ils arborent exactement le même design. Les 3500 et 4400 sont blancs et le 5500 est noir. Bien entendu, comme tous les projecteurs Epson, ils sont dotés de la technologie Tri-LCD et pour les modèles 4400 et 5500 de la puce C2 Fine pour un meilleur contraste (130 000:1 pour le 4400 et 200 000:1 pour le 5500 selon le constructeur). Le modèle EH-TW5500 intègre un traitement d’image sur 10 bits HQV. Les touches de contrôle sont placées sur le côté de l’appareil alors que jusqu’ici, ils étaient disposés sur le dessus du projecteur.

L’installation est très facile comme toujours chez Epson. Les deux bagues autour de l’objectif permettent de régler le niveau de zoom et la mise au point. Deux molettes permettent de placer idéalement l’image centrée sur l’écran. On peut compter sur une très large amplitude verticale (96%) et une bonne amplitude horizontale (47%). Cela permet de ne pas placer le projecteur exactement en face de l’écran.

Placé à une distance de 4 mètres, nous avons pu obtenir une image de 2,60 mètres de base. La focale est identique à celle proposée par l’EMP-TW980 (testé ici).

Les connectiques
Par rapport à la gamme précédente (dont l’EMP-TW980), on gagne une prise HDMI supplémentaire. On peut également compter sur une entrée YUV, une entrée S-Vidéo, une entrée Composite, une entrée D-Sub pour PC, un port RS232C, un port Trigger et un bouton interrupteur pour couper totalement l’alimentation de l’appareil. Notez que les connectiques sont enfoncées par rapport à l’arrière de l’appareil ce qui ne facilite pas nécessairement les branchements mais à priori, lorsque le projecteur est installé, on ne le branche et débranche pas tous les jours. Et puis, cette configuration permet naturellement de moins tordre les câbles si l’appareil est proche d’un obstacle à l’arrière.


Page 2 : Les menus et le rendu de l'image >>


 

Comparez tous les prix pour Epson EH-TW4400 :

 
Aucun prix disponible
 

Annonces shopping
Partager sur les réseaux sociaux !        




Lien permanent vers ce test