A la une.
preloader

Microsoft s'offre la licence jeu vidéo Minecraft pour 2,5 milliards de dollars


Microsoft s'est offert hier lundi l’un des jeux vidéo les plus populaires de ces dernières années : Minecraft. Cette licence a coûté au géant de Redmond la bagatelle de 2,5 milliards de dollars. Elle espère ainsi donner un coup de fouet à sa console Xbox (et ses Windows Phone), toujours derrière la PlayStation 4 de Sony dans le coeur des joueurs.


Minecraft est un jeu de Lego virtuel créé par le Suédois Markus Persson, 35 ans, alias Notch. Il l'a conçu lorsqu'il travaillait chez King Digital Entertainment, l'éditeur de Candy Crush, autre jeu à succès.

Le but de Minecraft est de survivre le plus longtemps possible dans un univers hostile peuplé de monstres. Sa carte évolue de manière aléatoire et peut être modifiée au fur et à mesure par le joueur. En dépit d'un graphisme nettement moins bien léché que d'autres jeux à succès, la formule séduit autant les enfants que les joueurs chevronnés.

L'an dernier, la société Mojang, éditrice de Minecraft, aurait affiché un chiffre d'affaires de 291 millions de dollars pour 115 millions de bénéfices, selon la presse américaine.

Depuis sa sortie en 2009, plus de 100 millions de copies ont été vendues, sur la Xbox de Microsoft, la PlayStation de Sony, les PC, tablettes et smartphones, assurant la richesse à ses créateurs.

Après le rachat par Microsoft, les fondateurs de Mojang, Notch, Carl Manneh et Jakob Porser vont partir. "Nous ne savons pas ce qu'ils prévoient (...) Mais la grande majorité (si ce n'est pas la totalité) des Mojangstas continueront de travailler chez Mojang pour le moment", a indiqué l'entreprise suédoise dans un communiqué.

"Je vais me consacrer à des Ludum Dares (sorte de Game Jam, réunion de développeurs indépendants) et de petites expérimentations virtuelles", écrit Notch sur son blog.

Microsoft espère finaliser l'opération, qui n'aura pas d'impact sur ses résultats financiers, d'ici la fin de l'année. Il a puisé dans son trésor de guerre, conservé à l'étranger pour des raisons fiscales, pour financer l'opération, a indiqué la banque Barclays dans une note.

C'est le premier gros coup de Satya Nadella, qui a pris les rênes de Microsoft en février dernier et affiché en juillet les ambitions du géant informatique dans les jeux vidéo, les tablettes et les smartphones avec son système d'exploitation Windows, qui est à la peine face à Android (Google).

"Le jeu vidéo est une activité prioritaire qui chevauche différents appareils, des PC aux consoles en passant par les tablettes et les téléphones portables", a souligné lundi M. Nadella, dans un communiqué.

Pour nombre d'observateurs, la transaction renforce la division jeux du groupe informatique et plus particulièrement la Xbox, qui devrait profiter de la fidélité des jeunes fans de Minecraft.

"Minecraft est l'un des jeux les plus populaires de l'industrie avec une base de joueurs loyale et très active: 90% des joueurs payants se sont abonnés lors des 12 derniers mois", fait valoir M. Lenschow.

Pour profiter à fond de ce dynamisme, Microsoft a indiqué lundi que Minecraft allait rester disponible sur l'ensemble des plateformes actuelles: les PC, IOS, Android, ainsi que les consoles Xbox et PlayStation.

Microsoft pourrait aussi pérenniser la culture de Minecraft qui consiste à laisser les joueurs transformer le jeu comme ils le souhaitent, évoquent certains analystes.

"Une leçon à retenir pour Microsoft: laissez les +minecrafters+ être des +minecrafters+, ou alors vous êtes assurés d'un effondrement retentissant", prévient James McQuivey, analyste au cabinet spécialisé Forrester Research.

 
Partager sur les réseaux sociaux !        





0   Suivre les commentaires Flux RSS Flux RSS ou Laisser un commentaire