A la une.
preloader

En approche : le drone auto-suiveur conçu grâce à l’impression 3D


Les drones et les imprimantes 3D font partie des innovations technologiques qui font la une de l’actualité ces derniers mois, bien qu’elles ne soient pas encore démocratisées. Une start-up vient pourtant de démontrer que leur association peut déjà accélérer l’innovation. L’impression 3D aura en effet permis d’accélérer le processus de création et le lancement d’un drone auto-suiveur dédiés aux sportifs. 


Après les bracelets et les applications mobiles, les sportifs pourraient bien compter prochainement sur les drones pour suivre leurs performances. Helico, start-up spécialisée dans la fabrication de drone, présente AirDog, drone automatique « quad copter » conçu spécialement pour suivre les sportifs dans leurs activités, même les plus extrêmes.

L’une des particularités de cet appareil aérien sans pilote est d’avoir été presque entièrement conçu grâce à une imprimante 3D. Helico utilise en effet la technologie d’impression 3D de la société spécialisée Stratasys pour produire toutes les pièces de son appareil (hormis ses capteurs). La start-up précise que le lancement de son drone n’aurait pas été possible sans l’impression 3D, une technologie qui lui aura permis d’accélérer son processus de développement, de test fonctionnel et finalement, de production.

L’autre atout du drone AirDog est qu’il peut accueillir une caméra GoPro et peut être contrôlé à distance, depuis un appareil porté au poignet de l’utilisateur. Baptisé AirLeash et aussi imprimé en 3D, il permet à l’utilisateur de prendre des vidéos ou des photos à distance depuis l’appareil installé sur son drone. Le sportif peut ainsi se filmer ou se photographier après avoir réglé la distance, la vitesse et la hauteur du dispositif volant à proximité.

AirDog est présenté officiellement actuellement aux Etats-Unis dans le cadre d’une tournée promotionnelle ciblant particulièrement les acteurs de la scène des sports extrêmes. La commercialisation de ce drone est prévue, au plus tôt, pour le mois d’octobre 2014. 

Une association des technologies favorable à l’innovation

Cette initiative fait en tout cas la preuve que si les imprimantes 3D ne s’installeront pas prochainement chez la majorité des particuliers, elles peuvent en tout cas servir d’appui au développement des produits portés par des start-up innovantes telles qu’Helico.

 
Partager sur les réseaux sociaux !        





0   Suivre les commentaires Flux RSS Flux RSS ou Laisser un commentaire