A la une.
preloader

Sony prévoit des pertes supplémentaires pour 2013-2014


Le géant japonais de l'électronique Sony a aggravé jeudi de 18% sa prévision de perte nette pour l'exercice 2013-2014, à près d'un milliard d'euros, notamment à cause de dépenses supplémentaires liées à sa sortie du marché des PC.


Entre le 1er avril 2013 et le 31 mars 2014, la firme prévoit désormais une perte nette de 130 milliards de yens (960 millions d'euros), contre 110 milliards craints jusqu'à présent. Lors de l'exercice précédent, Sony avait dégagé un bénéfice net de 43 milliards de yens. Le groupe doit annoncer ses résultats annuels pour 2013-2014 le 14 mai.

"Depuis notre annonce de retrait du marché des PC, les ventes de PC sont moins bonnes que ce à quoi nous nous attendions. Nous prévoyons en conséquence des dépréciations liées à des stocks de composants trop importants et des dépenses supplémentaires pour indemniser les fournisseurs à qui nous avions demandé des pièces devenues finalement inutiles", a expliqué le groupe dans un communiqué.

Sony va en conséquence enregistrer des dépenses supplémentaires de 30 milliards de yens pour l'exercice clos le 31 mars dernier. Il a toutefois assuré que sa sortie du marché des PC ne coûterait pas plus cher qu'estimé au départ, les pertes supplémentaires comptabilisées en 2013-2014 devant être retranchées des pertes prévues sur ce poste lors de l'exercice suivant.

Il a expliqué avoir décompté en outre 25 milliards de yens de charges supplémentaires pour l'exercice écoulé liées à la dépréciation de son activité de fabrication de disques (Blu-ray, DVD et CD), particulièrement en Europe.

Au final, son bénéfice d'exploitation pourrait se limiter à 26 milliards de yens (190 millions d'euros), contre 80 milliards de yens attendus jusqu'à présent. Il pourrait être neuf fois inférieur à celui de l'an passé. Son chiffre d'affaires pourrait en revanche être un peu plus élevé qu'escompté et atteindre 7.770 milliards de yens (57,55 milliards d'euros), soit 14% de plus que l'année précédente.

En février dernier, Sony a présenté de nouvelles mesures drastiques de restructuration pour en finir avec des pertes encore massives. Outre la cession de ses PC "Vaio" à un fonds nippon, il prévoit de transformer en filiale son activité déficitaire de production et vente de télévisions non rentables depuis une décennie.

Du fait de cette restructuration qui vise à redresser durablement le tronc électronique du groupe, "un devoir", selon son PDG Kazuo Hirai, Sony va réduire de quelque 5.000 personnes ses effectifs d'ici à mars 2015, dont 3.500 à l'étranger. Le groupe employait 146.300 salariés à la fin mars 2013.

Certaines activités du groupe se portent bien toutefois: la nouvelle console de jeu de salon PlayStation 4 (PS4) s'est vendue à plus de 7 millions d'exemplaires dans le monde en moins de cinq mois, ses smartphones pourraient s'être écoulés à 40 millions d'unités lors de l'exercice tout juste écoulé et ses activités de musique et cinéma continuent de générer des profits stables.

 
Partager sur les réseaux sociaux !        




0   Suivre les commentaires Flux RSS Flux RSS ou Laisser un commentaire