A la une.
preloader

Numericable ne modifiera pas son offre pour la reprise de SFR


Alors que Bouygues a surenchéri son offre pour racheter SFR, le câblo-opérateur Numericable n’a pas l’intention de relever sa proposition pour le rachat de l’opérateur, rapporte le Wall Street Journal du dimanche 23 mars. Son patron, Patrick Drahi, voudrait toutefois accélérer les négociations avec Vivendi.


En effet, la dernière offre de Bouygues Telecom sur SFR ne fait pas bouger Numericable. Selon le Wall Street Journal daté du dimanche 23 mars, Altice, la maison-mère du câblo-opérateur, n’a pas l’intention de relever son offre pour le rachat de SFR à Vivendi.

"L'offre d'Altice a été sélectionnée en prenant en compte tous les critères du conseil de surveillance de Vivendi ; ces mêmes critères n'ont pas changé", affirme une source proche du dossier citée par le journal financier.

Le 14 mars dernier, Vivendi était en effet entrée en négociations exclusives avec le groupe dirigé par Patrick Drahi pour lui vendre SFR. L'offre rivale de Bouygues était de fait, écartée.

Mais, nouveau coup de théâtre jeudi 20 mars,  puisque Bouygues a décidé de surenchérir, en proposant désormais 13,15 milliards d'euros contre 11,3 milliards auparavant.

Si Vivendi et Altice avaient rappelé qu'elles étaient alors entrées en négociation exclusives jusqu'au 4 avril, Vivendi précisant qu’elle ne peut donc pas examiner de propositions concurrentes, l'offre de Bouygues sera quant à elle, valable jusqu'au 8 avril. Un délai suffisant pour que l’entreprise puisse éventuellement revoir sa décision initiale.

Toujours selon le Wall Street Journal, Patrick Drahi essaye d'éviter cette possibilité, en tentant de sceller un accord avant la date butoir du 4 avril. Vivendi chercherait, au contraire, à prendre son temps. "Il n'est pas vraiment possible d'imaginer que, par respect pour les actionnaires, le conseil de surveillance ne se donne pas au moins la peine d'examiner la nouvelle offre [de Bouygues]", explique une source.

Les choses vont-elle rester en l’état, ou vont-elles bouger afin de contrer Bouygues ? Rappelons également qu’avant que Vivendi ne porte son choix sur Numericable, Altice avait, le 14 mars dernier, déjà relevé son offre de 10,9 à 11,75 milliards d'euros.

Bref, faites vos jeux, rien n’est encore joué…

 
Partager sur les réseaux sociaux !        





0   Suivre les commentaires Flux RSS Flux RSS ou Laisser un commentaire