A la une.
preloader

Tatouage digital : le patch électronique, une révolution ?


Nanshu Lu vient de recevoir le Grand Prix 2013 du Forum NetExplo remis ce jeudi à Paris. Cette chercheuse chinoise a été primée pour son patch Electronic Tattoos qui a pour particularité de « simplifier le recueil de données biologiques ». Ce tatouage permet aussi de contrôler des objets à distance… L’homme bionique est-il déjà là ?


Cette invention signée Nanshu Lu et son équipe de chercheurs de l’université d’Austin, est en fait un véritable « patch numérique », qui se pose littéralement sur la peau, et s’adapte parfaitement à vos mouvements et autres déformations.

Composé d’une fine membrane de silicone, qui résiste à l’eau pendant une semaine et permet notamment de surveiller les signes vitaux de la personne qui le porte, pour en recueillir les données médicales. Idéal pour un suivi donc, sans se trimballer avec une tonne de matériel sur le dos à longueur de journée.

Ce patch peut prendre pouls, température, vibrations des cordes vocales, activité du cerveau etc. A ce titre, les médecins peuvent donc suivre l’état de santé de leur patient et peuvent par la même occasion, réagir en temps réel le cas échéant, « en délivrant un flux électrique pour soutenir un cœur défaillant », selon le site l’informaticien.

Nous précisant même que grâce à ce tatouage, il est désormais « possible de commander des appareils électroniques à distance ». Carrément. En effet, selon les experts, il suffira de disposer sur la gorge d’un joueur ce fameux patch, pour qu’il reconnaisse les mouvements musculaires.

Ainsi, en disant « gauche » ou « droite » à haute voix, on pourra par exemple commander… une manette d’un jeu vidéo.

Ce patch pourra aussi contracter les muscles du patient, l’aidant ainsi à recouvrir « une mobilité ou une force perdue ». Le site nous précise toutefois que pour le moment « le tatouage doit être connecté à un ordinateur pour le recueil des données mais ce transfert s’effectuera bientôt sans fil ».

S’il est évident que d’un point de vue médical, cette innovation s’annonce très précieuse, les marketeux de tous poils voudront eux aussi avoir leur part du gâteau, en s’emparant de cette invention. Pour « lire » les comportements des consommateurs, et sans doute nous vendre des produits ou afficher des pubs.

Quant au piratage informatique… quid ? Bref, tant de questions encore sans réponse, mais le « patch » est sans doute fort intéressant.

 
Partager sur les réseaux sociaux !        




0   Suivre les commentaires Flux RSS Flux RSS ou Laisser un commentaire