A la une.
preloader

Facebook dévoile son moteur de recherche social sur son réseau


C’est hier, mardi 15 janvier que Facebook a dévoilé en grandes pompes, une nouvelle façon de profiter de son réseau social, avec un nouveau moteur de recherche interne. Du nom de "Graph Search", ce moteur, pour l’instant à l’état embryonnaire, permettrait de retrouver des personnes ayant les mêmes centres d’intérêt que vous… Pour mieux cibler la publicité par la suite ?


Si le service n'est pour l'heure disponible qu'en version bêta (et en anglais) et seulement accessible à quelques milliers d’internautes, le moteur de recherche devrait être étendu à d'autres langues d’ici quelques mois… voire années. Car oui, le moteur n’en est encore qu’à ses balbutiements et demanderait des années pour être peaufiné…

Le principe est clair : utiliser l'ensemble des données liées aux profils des utilisateurs, et les recroiser en fonction de vos recherches spécifiques. Le système ne permet pour le moment de ne croiser que les personnes, les photos, les lieux et les centres d'intérêts. Le moteur de recherche se concentre seulement sur les informations disponibles sur les profils de ses membres sans aller piocher ailleurs sur le Web.

Il est ainsi aisé de cibler par exemple un restaurant dans une ville précise, ou un lieu de villégiature, que vos amis ont aimé. Idem pour des photos précises, également à retrouver sur le réseau social (il y en a plus de 200 milliards). Une recherche pour le moment limitée donc, mais qui pourrait s'ouvrir à d'autres informations, toujours disponibles sur le profil utilisateur.

 

"Graph Search est conçu pour prendre en charge une demande précise et vous retourner la réponse, pas pour vous donner des liens vers d'autres sites où vous pourriez trouver cette réponse", a expliqué Mark Zuckerberg lors de la présentation mardi. Les résultats liés aux centres d'intérêts sont fondés sur les "like", meilleure manière de savoir ce que les utilisateurs « aiment » bien. Leurs centres d’intérêt en somme.

Facebook a par ailleurs précisé, elle qui est très souvent critiquée pour cela, qu’il maintiendra les paramètres de confidentialité choisis par les usagers.

Mark Zuckerberg a jugé "difficile" d'estimer le temps qu'il faudrait pour étendre Graph Search aux accès mobiles. Il faudra donc, dans un premier temps, se contenter de l’ordinateur classique.

Facebook fera-t-il pour autant de l’ombre aux moteurs de recherche traditionnels, comme le tout puissant Google ? Aujourd’hui, certainement pas, mais dans 5 ans, qui peut le dire ? Quoi qu’il en soit, le réseau semble se placer dans la course à la publicité, en ciblant de manière plus précise encore goûts des utilisateurs

Après les annonces du réseau social, l'action était toutefois en baisse de 2,74 % à 30,13 dollars (22,65 euros) à la clôture du Nasdaq.

 
Partager sur les réseaux sociaux !        




0   Suivre les commentaires Flux RSS Flux RSS ou Laisser un commentaire