A la une.
preloader

iSuppli au Japon : des difficultés d'approvisionnement pour le monde entier ?


Le cabinet d'analyses iSuppli prédit d'ores et déjà une pénurie de matériel informatique dans le monde, suite au séisme et au Tsunami qui ont touché le Japon le 11 mars dernier. Voici ce qu'il ressort de ses premières analyses pour les prochains mois, et l'impact sur la production de semi-conducteurs, processeurs, mémoire etc.


Il faut tout d'abord savoir que le Japon représentait en 2010 pas moins de 13,9 % des recettes mondiales de matériel électronique en usine, selon une estimation préliminaire de IHS iSuppli. Cela comprend la fabrication de tous les équipements électroniques, y compris les ordinateurs, appareils électroniques grand public et de matériel de communication. En outre, le Japon a produit 216,6 milliards de dollars de matériel électronique en 2010, comparativement à 1,6 milliard de dollars à travers le monde. C'est dire son gigantesque poids dans cette industrie. Les entreprises qui vendent du matériel électronique, risquent donc de pâtir des récents événements nippons. Une "pénurie" qui risque de se faire sentir dès début avril selon les experts.

 

Mais les chaînes de fabrication semblent peu touchée pour le moment, la plupart étant situées plus au Sud de l'Archipel. En revanche, malgré des stocks d'environ deux semaines, ça pourrait sérieusement se gâter à partir d'avril. Sans oublier les problèmes de logistique : coupures intempestives de courant, indisponibilité des employés, difficultés d'expédition des produits, etc.

Certaines usines semblent d'ailleurs plus touchées que d'autres, en fonction de leurs produits. Le monde est-il pour autant dépendant des usines d'électronique nippones ? Il faut croire que oui.

Les fournisseurs japonais ont représenté plus d'un cinquième de la production des semi-conducteurs en 2010. L'impact des problèmes récents du Japon ne se situeraient donc pas sur la production des semi-conducteurs, mais sur la chaîne d'approvisionnement. En outre, le Japon représentait en 2010, pas moins de 6,2 pour cent de la production mondiale d'écrans LCD de grande taille (10 pouces et plus). Mais selon iSuppli, seule une usine de fabrication d'écrans LCD se situe dans la périphérie de l'impact du séisme.

Mais selon iSuppli, l'impact le plus important concerne la production de composants pour écrans à cristaux liquides. Le Japon représente en effet une part très élevée des composants utilisé dans les écrans LCD et les produits à base de cristaux liquides, y compris le verre, filtres de couleur, les polariseurs, lampes fluorescentes à cathode froide (CCFL) et les diodes électroluminescentes (DEL).

 
Partager sur les réseaux sociaux !        





0   Suivre les commentaires Flux RSS Flux RSS ou Laisser un commentaire